vendredi 24 juin 2016

Choisir son terrain

Sur le blog de Mes Travaux déco, nous abordons souvent le thème de la décoration d’intérieur et d’extérieur. Nous parlons aussi de bricolage, dans le but de rendre toujours plus agréable le lieu dans lequel nous vivons. Eh bien cette fois, nous nous sommes penchés sur l’un des grands projets de vie des Français : construire sa maison. Ça vous parle ?

Petite maison avec jardin.
https://pixabay.com/fr/users/uroburos-325152/

Cela en fait rêver plus d’un et c’est bien normal. On s’imagine trouver « le » terrain qui nous fait rêver, y bâtir sa demeure à la sueur de son front (ou pas, ça dépend des goûts) et siroter un cocktail dans le jardin en jubilant d’avoir parcouru tout ce chemin.

Dans tous les cas, il vous faudra obtenir un permis de construire. Armez-vous de patience car en constituer le dossier prend du temps. Toutefois, il existe des astuces pour cela. Vous pouvez remplir un formulaire de permis de construire en ligne et placer cette démarche entre les mains de spécialistes. Cela vous laissera du temps pour le reste. N’oubliez pas, à ce stade, vous n’êtes qu’aux débuts de l’aventure.

Revendre ?

L’étape du choix du terrain est plus compliquée qu’il n’y paraît. Il faut d’emblée réfléchir à ce qu’on fera de la maison si la situation venait à changer. Séparation, mutation professionnelle, décès, on ne sait pas ce qui va arriver. 

Même si c’est difficile à imaginer, il faut considérer l’option de la revente ainsi que l’attractivité du lieu. Y a-t-il des écoles à proximité ? Y a-t-il des commerces et des transports en commun ? Bien entendu, c’est à double tranchant puisque plus ce sera attractif, plus ce sera cher à l’achat. À vous d’établir une stratégie.

Contrainte (et sécurité) ou liberté (et risque) ?

Aussi, préférez-vous construire dans un lotissement ou sur un terrain diffus ? Dans le premier cas, vous aurez des obligations de vie collective ainsi qu’un plan architectural à observer (matières à utiliser, couleurs et formes autorisées). Parallèlement, vous bénéficierez de garanties en matière de viabilisation (raccordement à l’eau, à l’électricité et au tout-à-l’égout) et de constructibilité.

En cas de construction isolée, vous serez libre d’être original mais risquez de manquer cruellement d’informations sur le terrain que vous achetez. Or, ne rien connaître sur la nature des sols et sur la viabilisation représente un risque important et des dépenses futures difficiles à estimer. Tournez-vous vers un géotechnicien pour une étude des sols, et vers la mairie pour demander un certificat d’urbanisme.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire