jeudi 17 janvier 2019

Les malades touchés par l’Alzheimer passent à l’action


Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) des Alpes-Maritimes favorisent les thérapies non-médicamenteuses, afin permettre aux personnes atteintes par la maladie de l’Alzheimer de garder le moral, de se sentir utiles et autonomes.

Le jardinage en EHPAD.

Bricoler stimule l'estime de soi

Une fois passé la retraite, vous pensez qu’il est impossible de déambuler dans un magasin de bricolage ? Ne privez surtout pas un individu de bricolage sous prétexte qu’il n’est plus aussi indépendant que dans sa jeunesse ! 
Par la réalisation d’un plan ou l’utilisation d’une procédure pour parvenir à ses fins, le bricolage favorise la logique et la réflexion. Il permet à un senior de prouver qu’il peut se rendre utile et, de ce fait, valorise son amour-propre.

À l’EHPAD Solemnes d’Eragny-sur-Oise, en région Île-de-France, un atelier de bricolage a ouvert ses portes. Depuis, les résidents clouent, découpent, collent, peignent… 
Lors de kermesses organisées pour les fêtes qui accompagnent toute l’année, les citoyens du Val-d’Oise viennent acheter aux résidents de L’EHPAD Solemnes des petites maisons à oiseaux, des tirelires, des portes-photos ou encore des porte-bouteilles…  


Des jardins thérapeutiques pour apaiser les malades


La maison de retraite desjardins de Saint Paul met en place un jardin thérapeutique pour ses malades. Arbres, plantes, fleurs, fruits et verdure sont à disposition des seniors pour développer leur côté créatif et permettre d’ajouter une touche personnelle au sein de l’établissement.
Dans une unité Alzheimer, l’activité de jardinage à la vertu d’éveiller les sens : il réactive la mémoire, la perception des couleurs, d’une odeur, du toucher : est-ce doux comme une feuille de menthe verte ou plutôt rugueux ? 
Procurer des outils de jardinage aux résidents provoque des bienfaits moraux : ils retrouvent la sérénité et le moral par le jardinage. De ce fait résulte une meilleure qualité de sommeil et la réduction des violences. Les malades d’Alzheimer en contact avec un lieu vert améliorent leur socialisation et, apaisés, leur prise de médicament se réduit.

Préparez vos proches : de nouvelles habitudes s’imposent !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire