mercredi 13 avril 2016

Quelle chambre d’enfant ?

Lorsqu’il s’agit de dédier une pièce à son bambin, on ne sait pas toujours comment s’y prendre. Doit-on soigner cette espace dans les moindres détails ? Ou doit-on faire la part belle à l’imagination de notre chère tête blonde ? Mes travaux déco a pensé à quelques pistes d’aménagement d’intérieur pour les papas, les mamans et surtout, les petits.

Petite fille amusée levant les bas au ciel, près d'un ours en peluche.
https://pixabay.com/fr/users/PublicDomainPictures-14/

Lumière et obscurité

D’abord, nous avons pensé « lumière naturelle ». Si on la conseille aux adultes, alors imaginez pour les jeunes plantes en pleine croissance. Faire en sorte que l’éclairage – naturel, qui plus est – soit optimal est une priorité. En termes de bien-être, de développement, d’énergie vitale et même pour préserver la vue de l’enfant, il faut prioriser les ouvertures sur l’extérieur.

Et si la clarté est cruciale, le noir complet l’est tout autant pour favoriser un sommeil de qualité. Veillez donc à choisir de bons volets en bois, qui une fois fermés, ne laissent rien filtrer. La chambre doit être un refuge, un cocon pour l’enfant où il est certain de trouver calme et sérénité. Au moment de choisir vos vantaux, soyez également attentifs aux accessoires de volet que l’on vous propose. Ils doivent être parfaitement adaptés afin que les battants ne claquent pas sous l’effet du vent.

Bois et lits-tentes

À l’heure de l’industrialisation, où le plastique est partout, certains décorateurs d’intérieur invitent les parents à aller vers les matériaux naturels. Ils estiment que le plastique ne transmet aucune énergie, à l’inverse du bois par exemple. Aussi, il paraît judicieux de laisser une zone libre à l’enfant, qu’il aménagera comme bon lui semble.

Portes de placard
ouvertes, il prendra en main ce qui lui appartient et exprimera sa créativité. À ce propos, pensez aux lits-cabanes ou aux lits-tentes, qui permettent d’avoir un couchage semi-fermé. Cela ne manquera pas de faire galoper son imaginaire, en toute sécurité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire