mercredi 12 avril 2017

Chronique d’un potager en pleine santé

Sur Mes travaux déco, on vous parle plus de décoration et d'outils de bricolage que de jardinage, certes. Toutefois, la période s’y prête tellement qu’on tient à faire un point potager avec vous. Le printemps, son air doux et ses jours plus longs sont le terreau idéal des légumes d’été. On pense par exemple aux aubergines, aux concombres, aux poivrons, aux tomates et autres poireaux.

Plantation de laitues et choux au mois de mai.
https://pixabay.com/fr/users/publimode-1969918/

Quelle surface pour mon potager ?

Très bonne question, figurez-vous. Il ne sert à rien – sauf à gaspiller – de semer sur une surface trop grande par rapport à votre consommation. Par exemple, on estime qu’une surface de 200-250 m² suffit à satisfaire les besoins d’une famille de quatre personnes (deux adultes, deux enfants). Le top, pour profiter de la cueillette tout l’été, c’est de procéder à des semis échelonnés. Cela consiste à semer une petite poignée des mêmes graines environ tous les quinze jours.

Nettoyer et planter


Commencez, si ce n’est pas encore le cas, par nettoyer votre potager. Remuer et aérer la terre à l’aide d’une bêche ou d’un bioculteur (pour faire encore moins d’efforts). Cela permettra également de la ramollir et d’enlever la plupart des mauvaises herbes. Jetez-y ensuite un peu d’engrais pour nourrir ce terrain. Puis avec la chaleur progressive du mois d’avril, commencez par les épinards, oignons et radis (terre à 8-10 °C), et poursuivez avec les carottes, choux et laitues (terre à 10-12 °C). En mai, enfin, plantez les courgettes, tomates, poivrons, melons, etc. Mais notez qu’il ne sert à rien de se précipiter si la terre est trop froide, car cela bloquerait la germination.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire