vendredi 14 octobre 2016

Cuisiniste ou architecte en premier ?

Vous avez peut-être pour projet de construire ou de donner un sacré coup de réfection à votre domicile. Il va falloir concevoir la cuisine, la salle à manger, le salon et peut-être plus, selon l’ampleur des travaux que vous projetez d’entreprendre. Lorsqu’on touche au gros œuvre, mieux vaut penser global et ne pas se lancer dans des plans de cuisine précis sans avoir étudié l’assemblage du reste de la demeure. Dans un premier temps, celui qu’il vous faut s’appelle l’architecte.

Des plans d'architecte avec une équerre
https://pixabay.com/fr/users/BrooklynJohn-299106/

Trouver le bon architecte

Dans certains cas (évoqués ici), vous pouvez vous en passer. Mais son expertise, son réseau de professionnels et sa capacité à chapeauter l’entièreté du chantier pourraient vous éviter certaines déconvenues, malfaçons ou mauvaises idées. Dans un premier temps et avant même d’avoir entamé la demande de permis de construire (dont l'architecte se chargera), tournez-vous vers l’Ordre des architectes. Plus de 30 000 professionnels sont répertoriés par cet organisme, ce qui rassure et garantit une certaine fiabilité des travailleurs en question.

Partez en quête d’un architecte doté d’une expérience dans la construction de logements individuels, car ce n’est pas toujours le cas. Beaucoup sont axés sur les bâtiments d’affaires, industriels ou commerciaux. Demandez à feuilleter leur portfolio et entrez en contact avec certains de leurs anciens clients si possible. C’est une excellente manière de voir sur pièce et de récolter des avis.

Budget plafond & suivi

Une fois votre maître d’œuvre choisi, fixez avec lui, par contrat, un budget plafond. En effet, lors des balbutiements d’un projet, il est rarement possible d’en estimer le coût précis. L’architecte n’a pas toutes les cartes en main puisqu’il n’a pas encore structuré son équipe d'intervenants (ingénieur-conseil, cuisiniste et autres entrepreneurs). Il est donc important de ne pas laisser le montant de la note s’envoler en cours de route de manière inconsidérée. D’autre part, cette clause permettra à l’architecte de composer avec des notions budgétaires, techniques et esthétiques un peu plus précises.

Pour terminer, suivez chaque étape de la construction. Prenez votre rôle de maître d’ouvrage à cœur et dialoguez avec l’architecte autant qu’avec ses équipes pour éviter les erreurs et malentendus autant que possible.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire