lundi 13 juillet 2015

Les courtiers ont de l’avenir !

Les français sont de plus en nombreux à se lancer dans l’aventure de la propriété de bien immobilier. Marre de mettre de l’argent dans des loyers, souhait de s’assurer un avenir meilleur, une retraite paisible, volonté de mettre en location, etc., à chacun sa raison pour devenir propriétaire. Avoir sa propre maison ou son premier appartement, oui, mais pas à n’importe quel prix. Temps de crise oblige, faire des économies n’a jamais été aussi d’actualité qu’à l’heure actuelle. Pour cela, les futurs acquéreurs passent volontiers par les services d’un courtier en crédit immobilier.

maison formée avec des billets
https://www.flickr.com/photos/68751915@N05/  

Un marché immobilier en nette progression :

Avec les taux d’intérêts faibles observés ces derniers mois, le marché de l’immobilier s’est nettement amélioré, faisant plus d’un million d’heureux propriétaires pour cette année 2015. Les prêts immobiliers ont donc eu la cote, ainsi que les renégociations de crédit ou les rachats de crédit. Et pour satisfaire cette forte demande parmi une concurrence effroyable sur le marché des taux immobiliers, un métier s’en sort plutôt bien et connait une croissance plutôt fulgurante : les courtiers en crédit.

Les missions d’un courtier en crédit :

Les courtiers en crédit sont des professionnels de la finance et du crédit. Ils sont en perpétuelle recherche des meilleurs taux en matière d’immobilier afin de faire bénéficier à leur clientèle de mensualités toujours plus basses et confortables pour leur budget. Les courtiers communiquent également plus facilement sur les taux que les autres organismes financiers laissant voir une grande transparence sur les taux auxquels ils proposent leurs emprunts, et c’est là tout l’avantage de faire appel à un courtier. De même, grâce à leur réseau étendu, ils font jouer la concurrence pour obtenir les taux immobiliers les plus bas. En tant que professionnel, ils sont également de bons conseils et personnalisent chaque demande d’emprunt en fonction de la clientèle, que ce soit pour la durée, le taux, le montant, etc.

La crise économique a eu de nombreuses répercussions sur le budget des ménages, les courtiers en immobilier ont donc le vent en poupe et pourraient représenter 50% du marché d’ici les prochaines années.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire