lundi 14 décembre 2015

Le b.a.-ba du garde-corps

Sur Mes travaux déco, votre blog consacré au bricolage et aux accessoires de volet, nous nous intéressons au garde-corps. Car si le terme fait un peu vieillot, le dispositif reste bien utile

Vous voyez ce que c’est ? Une sorte de barre de sécurité pour fenêtre, escaliers, mezzanine ou terrasse. On peut même appeler cela un garde-fou ! C’est plus drôle.

Une maison blanche avec des garde-corps tout le long de ses terrasses.
https://pixabay.com/fr/users/Life-Of-Pix-364018/


En tout cas, cela empêche les chutes alors il est crucial de l’inclure dans les dispositifs de sécurisation de votre maison. Sachez d’ailleurs qu’intégrer un garde-corps à sa façade, ou le rénover, vous contraint d’effectuer une déclaration de travaux auprès de votre mairie. C’est donc une démarche qui se prépare.

Où doit-on installer des garde-corps ?

En France, plusieurs textes et normes régissent la mise en place de garde-corps ainsi que leur résistance. Les bâtiments d’habitation neufs doivent obligatoirement en posséder, d’après l’article R*111-15 du code de la construction et de l’habitation.

Il indique qu’aux étages autres que le rez-de-chaussée, les fenêtres autres que celles ouvrant sur des balcons, terrasses ou galeries et dont les parties basses se trouvent à moins de 0,90 mètre du plancher doivent être pourvues d'une barre d'appui et d'un élément de protection. Ce dispositif doit s’élever à au moins un mètre du sol.


L’article précise également que les garde-corps des balcons, terrasses, galeries et loggias doivent être d’au moins un mètre. Cette hauteur peut être abaissée à 0,80 mètre si la protection fait plus de cinquante centimètres d’épaisseur. Elle peut être pleine ou ajourée, simple ou composée, selon vos goûts !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire